Aperçus de la conférence / Non classifié(e)

La Côte d’Ivoire : un pays qui va de l’avant

Share this great news with your contacts!


Le premier président de la Côte d’Ivoire, Félix Hophouet-Boigny a été le premier Africain à occuper la fonction de ministre au sein d’un gouvernement européen. C’est l’une des nombreuses particularités d’un des pays les plus passionnants d’Afrique qui apporte un éclairage non seulement sur le parcours de l’histoire récente de la Côte d’Ivoire mais également sur les opportunités considérables que ce pays représente pour les investisseurs étrangers.

Ancienne confédération de plusieurs anciens royaumes africains, la Côte d’Ivoire est devenue une colonie francaise dans le courant du XIX ème siècle. Contrairement à beaucoup de pays africains, elle est restée proche de sa puissance coloniale lors de son accession à l’indépendance en 1960. Tandis que de nombreux États africains avaient expulsé les citoyens de leur ancienne puissance coloniale dès la proclamation de leur indépendance, la Côte d’Ivoire les avaient non seulement encouragés à rester mais s’était également attachée à attirer plus d’enseignants, de cadres et de dirigeants étrangers pour contribuer à relancer l’économie. Le nombre de ressortissants français en Côte d’Ivoire a ainsi doublé en l’espace de seulement vingt ans.

Séchage et tri des fèves de cacao - Crédit Photo Etty Fidele
Séchage et tri des fèves de cacao

L’économie du pays a connu une croissance rapide et, grâce aux exportations de café, de cacao, d’ananas et d’huile de palme, elle a rapidement bénéficié de taux de croissance annuels d’environ 10%. Les commentateurs étrangers ont commencé à parler de « miracle ivoirien ». Pourtant, dans un contexte de récession mondiale et en raison d’immenses dettes extérieures, les progrès économiques accomplis se sont rapidement évanouis.

Après la disparition de Hophouet-Boigny et la fin de son régime à parti unique qui avait contenu les nombreuses tensions internes dans le pays, la Côte-d’Ivoire est entrée dans une spirale de conflits politiques et religieux intenses qui débouchèrent sur deux guerres civiles (de 2002 à 2007 et de 2010 à 2011).

En dépit de ces évènements tumultueux qui affectèrent sérieusement les principales industries du pays, le potentiel économique de la Côte d’Ivoire reste fort. Marquée actuellement par une période de stabilité, par le renforcement d’institutions politiques solides et évoluant progressivement vers une démocratie multipartite, la Côte d’Ivoire a franchi une véritable étape permettant à ses citoyens de ne plus se contenter de rêver à des jours meilleurs ou de simplement espérer le retour à la prospérité qui a immédiatement suivi la déclaration d’indépendance.

La Côte d’Ivoire est actuellement le pays d’Afrique qui enregistre la croissance économique la plus rapide du continent avec un taux constant de plus de 9% par an. À ce titre, il s’attire régulièrement les éloges du FMI (Banque mondiale et Fonds monétaire international) qui dans un rapport de 2018 détaillait :

« Les très bons résultats économiques enregistrés depuis 2012 marquent une reprise suite à un retour politique à la normale, à une amélioration du climat des affaires, à un programme de réformes judicieux et à une politique budgétaire favorable ».

Les opportunités pour les investisseurs de l’étranger dans les secteurs allant de la production de café et de cacao au tourisme, en passant par les services financiers et l’immobilier sont considérables. Abidjan, capitale administrative et ville prospère, trépidante de modernité offrant des opportunités infinies, accueillera cette année eLearning Africa, du 23 au 25 octobre. Ses gratte-ciels, son club de yacht, ses hôtels internationaux, ses cafés et ses chocolatiers façonnent le nouveau visage d’Abidjan et tente, parmi tous ses signes de croissance économique et de hausse du niveau de vie de nombreux citoyens, de nous faire oublier les traces du passé.

Toutefois, de nombreux défis subsistent, liés pour la plupart à l’éducation. Le taux de scolarisation dans les écoles primaires est faible et l’analphabétisme chez les adultes est élevé, en particulier chez les femmes. Au cours de la crise politique, il y a dix ans, l’enseignement supérieur avait été durement touché et le nombre d’étudiants inscrits dans les universités avait fortement diminué.

La pauvreté demeure ainsi un problème majeur. « Si la croissance a été impressionnante, avec une moyenne annuelle d’environ 9%, le recul de la pauvreté a été modeste et le sous-emploi reste élevé », a estimé le FMI.

A présent, le gouvernement a résolument placé l’éducation au coeur de sa stratégie politique pour permettre de poursuivre le développement économique. Ainsi, le secteur de l’éducation est en plein essor depuis 2011. Le gouvernement a mis en place en 2017 un plan décennal de redressement de l’éducation et de la formation et il apparait clairement que l’éducation joue un rôle central dans la réalisation de son ambitieux projet visant à doter son pays d’une base industrielle solide d’ici à 2020.  « De fait », concède-t-il, « aucun pays ne peut parvenir à être compétitif dans un système économique mondialisé s’il ne peut s’appuyer sur des ressources humaines productives de haute qualité ».

Les participants à eLearning Africa en visite en Côte d’Ivoire seront frappés par l’énergie débordante d’un pays qui va de l’avant. Ils auront la possibilité de se rendre sur les sites les plus impressionnants de l’Afrique de l’ouest comme le massif du Mont Nimba qui abrite de nombreuses espèces sauvages parmi lesquelles on trouve le crapaud vivipare, la chauve-souris rhinolophe et le lion d’Afrique de l’Ouest. Ils pourront également admirer la grande mosquée de Marcory ou la basilique Notre-Dame-de-la-Paix à Yamoussoukro, l’un des édifices religieux chrétiens les plus grands au monde.

Pour obtenir plus d’informations sur les modalités d’inscription à l’eLearning Africa de Côte d’Ivoire ou pour obtenir des précisions sur les options de sponsoring et d’exposition, merci de bien vouloir contacter info@elearning-africa.com.



Share this great news with your contacts!

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*