Sur le terrain

Du bon côté du soleil !

Share this great news with your contacts!


Sunrise_in_Africa

L’Afrique est un foyer d’innovations technologiques. Réduire les fractures entre zones urbaines et rurales, améliorer les infrastructures, promouvoir l’éducation, tels sont les nombreux défis à relever, enjeux qui sont perçus à juste titre par bien des pionniers du numérique comme autant de possibilités de création et d’innovation. La mission qui se présente désormais est le développement de leurs projets à l’échelle continentale.

Pour Asia Kamukama, l’innovation prend corps dans un 4×4 surmonté de panneaux solaires, et dont le coffre contient tout le matériel TIC nécessaire à l’alimentation d’une classe entièrement fonctionnelle. Asia Kamukama est directrice générale de la Fondation Maendeleo, une organisation qui met à disposition  de nombreux ordinateurs dans certaines régions d’Ouganda où l’électricité et Internet à haut débit sont rares, voire même inexistants.

Bien que l’infrastructure dans les zones équatoriales soit peu développée, ces dernières disposent toutefois d’un atout clef : une abondante et fiable exposition au soleil. Ainsi les salles de classe solaires mobiles, qui sont un spectacle de plus en plus fréquent aujourd’hui sur les routes défoncées de l’Afrique rurale, aident à surmonter ces manques en exploitant les ressources abondantes qui s’offrent naturellement à elles.

Les salles de classe solaires sont généralement organisées dans les centres communautaires locaux ou dans les bibliothèques ; une pratique qui, si elle est en mesure d’assurer au plus grand nombre une formation via les TIC, n’en demeure pas moins principalement pragmatique.

« Certains villages n’ont que des pistes, et pas de routes praticables y conduisant », explique Kamukama.

De cette manière la Fondation Maendeleo a déjà pu atteindre 37 000 personnes en Afrique de l’Est, dont 80 % d’étudiants, mais également des enseignants et des groupes extrascolaires (jeunes, femmes, agriculteurs et hommes d’affaires locaux)

L’accès offert aux populations est cependant nécessairement de courte durée et, étant donnée l’impossibilité pour une salle de classe mobile de se trouver partout en même temps, la Fondation cherche également à assurer l’accès aux TIC, même lorsque les jeeps ont quitté le village.

«Nous travaillons en étroite collaboration avec les bibliothèques de la communauté où nos formations basées sur les TIC se tiennent, de manière à ce qu’elles puissent acquérir les installations solaires en mesure d’alimenter les laboratoires informatiques. Ainsi elles peuvent continuer à fournir une formation en informatique à leur communauté», précise Kamukama.

Pour Asia Kamukama, l’école à alimentation solaire s’inscrit clairement dans la longue durée et est complémentaire du système éducatif, en plus d’être une technologie pour le développement futur, aussi durable que l’énergie sur laquelle elle s’appuie.

« Nous aimerions voir le gouvernement soutenir et davantage s’investir dans ces solutions innovantes qui favorisent le développement durable. Les systèmes d’alimentation solaires, si subventionnés et encouragés à travers l’Afrique, offrent des solutions d’alimentation accessibles à toutes les bourses ».

Les professionnels de l’éducation en Afrique de l’Est comparent de plus en plus les avantages du stockage et ceux de l’énergie solaire. Et en concluent généralement que l’énergie solaire est plus avantageuse. Jared Ogunde, directeur général du Réseau consultatif et de l’information scientifique du Kenya, explique le calcul :

« L’installation d’un équipement pourvoyant l’énergie solaire peut nécessiter un capital initial substantiel. Cependant une fois l’installation terminée, tout est en ordre de marche, il n’y a aucun coût supplémentaire, sauf pour l’entretien qui ne surviendra toutefois qu’après une longue période d’utilisation. Les coûts annuels en combustibles peuvent s’avérer en revanche très élevés. Ce combustible fossile ne cesse de surcroît d’augmenter, tandis que le soleil est là, gratuit, en permanence »

Jared Ogunde et Asia Kamukama présenteront tous deux dans le cadre de la Conférence eLearning Africa 2014 une session intitulée « La salle de classe solaire : l’énergie alternative au service de l’apprentissage en ligne ». Si vous désirez en savoir plus, veuillez consulter en ligne le programme de la conférence. 

 



Share this great news with your contacts!

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*