Non classifié(e)

Microlearning pour combler les lacunes de compétences en Afrique

En Afrique, le problème des lacunes de compétences est criant. « Les employeurs de la région considèrent les travailleurs inadéquatement formés comme un obstacle majeur au développement de leurs entreprises, dont 41 % des entreprises tanzaniennes, 30 % des entreprises kényanes, 9 % des entreprises sud-africaines et 6 % des entreprises nigérianes. Cette tendance pourrait aller en empirant. Rien qu’en Afrique du Sud, 39 % des compétences de base exigées pour occuper un emploi seront totalement différentes d’ici à 2020. » (Forum économique mondial – Future of Jobs and Skills in Africa 2017)

Les entreprises doivent mettre à jour les compétences techniques et non techniques essentielles de leurs salariés de manière rapide, immédiate et régulière. Les solutions traditionnelles du type formations en présentiel ne sont plus adaptées, car elles rendent le personnel indisponible pendant des périodes trop longues. La solution doit être pratique et durable.

De nombreuses entreprises utilisent donc une approche plus mixte, dans laquelle elles intègrent (en fonction du type d’apprentissage requis) de courtes salves d’informations associées à des formations pratiques plus longues. Cette approche permet aux travailleurs d’engranger des connaissances théoriques sur des durées plus courtes et plus flexibles, tout en leur offrant la possibilité de revenir à leur propre rythme sur le contenu appris. Ils reçoivent ensuite une formation pratique en face à face, qui leur permet d’appliquer les connaissances acquises et de renforcer leurs compétences.

C’est là que le microlearning entre en jeu. Le microlearning est une formation granulaire, facilement accessible, ciblée sur des besoins individuels et axée sur des compétences précises.

Pourquoi choisir le microlearning ?

Il est rapide : le microlearning est rapide à préparer, utilise des solutions technologiques pointues ou basiques et est particulièrement rentable.

Il est personnalisé : il est possible de personnaliser le microlearning en mettant l’accent sur les besoins de compétences de chacun plutôt que sur une offre globale.

Il est digestible : le microlearning est composé de petites unités d’informations concentrées, axées sur une compétence ou un comportement précis. Il ne surcharge pas les apprenants.

Il est flexible : le microlearning est accessible dans différents formats et sur différentes plateformes.

Il peut être partagé : le microlearning permet de créer ou de consulter une base contenant de nombreux thèmes, pour tous les niveaux de personnel de l’entreprise, ainsi que pour les dirigeants.

 

Les entreprises utilisent différentes méthodes pour améliorer les compétences de leurs salariés avec le microlearning. En voici quelques exemples :

  1. Intégration : les sessions de formation offrent une série de petites vidéos « juste-à-temps » et d’eLearning aux
  2. nouveaux sala
    riés afin qu’ils acquièrent des connaissances sur l’entreprise tout en se familiarisant avec leurs futures tâches.
  3. Compétences de leadership : les cadres surchargés qui ont besoin de compétences critiques peuvent consacrer 5 à 15 minu
  4. systèmes en plusieurs petites étapes. Les salariés peuvent ainsi trouver facilement les étapes exactes dont ils ont besoin pour exécuter la tâche du moment.
  5. tes à l’acquisition des compétences dont ils ont besoin sur le moment, par exemple dans des domaines tels que le coaching, le retour d’information, la gestion des conversations difficiles, etc. Ces courtes salves d’apprentissage, réalisées au moment même où le besoin se fait sentir, permettent d’appliquer les connaissances immédiatement.
  6. Simulations programmatiques : de nombreuses entreprises divisent la formation aux Formation à la conformité : il est important pour les entreprises de respecter des règles juridiques et de sécurité pour se protéger elles-mêmes et pour protéger leur personnel. La plupart des entreprises effectuent la formation à la conformité au moment de l’intégration des nouveaux salariés ou une fois par an. Le microlearning offre davantage de flexibilité pour consolider efficacement la formation à tout moment. Il peut prendre la forme d’aide-mémoire ou d’antisèches placées à l’endroit stratégique.

La possibilité d’adapter la formation aux besoins individuels des salariés est une approche puissante et pratique qui permet de combler les lacunes de connaissances des entreprises et donc favoriser la croissance en Afrique. La création d’une bibliothèque de contenus facile d’accès à laquelle les salariés peuvent se référer à tout moment est une stratégie que de nombreuses entreprises du monde entier ont intégrée à leurs pratiques d’apprentissage numérique. Cette stratégie éprouvée permet d’apporter un regain d’énergie aux entreprises.

Rejoignez-moi à Kigali le 26 septembre 2018. Ensemble, nous identifierons les compétences clés dont les pays africains ont besoin et nous discuterons des stratégies, des outils et des actions de microlearning à utiliser pour répondre à ces besoins.

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*