Aperçus de la conférence, Non classifié(e), Non classifié(e)

L’Afrique reçoit un aperçu de la nouvelle plateforme allemande d’apprentissage

Par Volker Lichtenhäler

Les participants à la plus importante conférence d’Afrique sur l’éducation et les technologies ont eu un aperçu d’une plateforme innovante de formation en ligne, dont le lancement entre en droite ligne de la stratégie numérique du gouvernement allemand.

Lors d’un événement spécial d’eLearning Africa, la plus importante conférence d’Afrique consacrée aux technologies appliquées à l’apprentissage, tenue du 23 au 25 octobre à Abidjan, en Côte d’Ivoire, la nouvelle plateforme Atingi a été présentée pour la première fois.

Atingi, dont le lancement officiel en Europe est prévu pour bientôt, a été développée par Africa Cloud, un projet mondial qui a connu la collaboration du Ministère fédéral allemand de la Coopération économique et du Développement (BMZ), de la Smart Africa Alliance et de l’Agence allemande de Coopération internationale (GIZ). Ce projet vise à toucher les jeunes vivant en zones rurales et reculées grâce à des connaissances numériques innovantes et des opportunités d’apprentissage. L’objectif étant d’améliorer leur employabilité et leurs opportunités de revenus grâce à des supports d’apprentissage adaptés à la demande, ouverts et libres d’accès.

Atingi sera un élément majeur du portefeuille d’Africa Cloud, car elle envisage de mettre au point un programme de formation axé sur le développement des compétences et le renforcement des capacités au sens plus global, plutôt que de dispenser des formations relevant de l’éducation standard. Atingi ambitionne de devenir la plateforme panafricaine de formation en ligne et l’équipe d’Africa Cloud entend collaborer avec des partenaires africains pour proposer des contenus innovants, contextualisés et de haute facture.

Pour mieux atteindre cet objectif, Africa Cloud a signé un Protocole d’accord avec la Smart Africa Alliance au Sommet « Transformer l’Afrique » de Kigali. Smart Africa est une initiative numérique de l’Union africaine (UA) et son principal partenaire stratégique pour les projets numériques menés en Afrique.

Selon Volker Lichtenthäler, spécialiste de l’apprentissage numérique et gestionnaire de projets senior à la GIZ :

« Dans plusieurs pays africains, l’accès aux contenus d’apprentissage et aux opportunités de formation tout au long de la vie est restreint. Ceci est particulièrement vrai pour les groupes marginalisés et les jeunes vivant en zones rurales, ainsi que pour les filles et les femmes. Les formats d’apprentissage existants n’atteignent pas ces franges de la population. Ainsi, l’initiative Africa Cloud met au point des solutions innovantes, qui exploitent les nouvelles technologies pour accroître l’accès de ces groupes aux contenus d’apprentissage. Pour y parvenir, Africa Cloud est en quête continue de partenariats avec un large éventail d’acteurs du secteur privé et de la société civile. Il importe que les apprenants soient accompagnés par des partenaires ou des instructeurs locaux pendant le processus d’apprentissage. C’est un facteur décisif de prévention du taux d’abandon observé dans la formation en ligne. »

Diane Malikane, Chef de projet « Éducation pour tous » chez Smart Africa, affirme que son organisation a eu « le privilège » d’apporter son appui à Africa Cloud et au projet Atingi.

« Fournir une éducation de qualité à tous les enfants d’Afrique demeure un objectif non atteint », affirme-t-elle, « mais les technologies offrent une occasion de concrétiser cet idéal. La formation en ligne présente un énorme potentiel d’amélioration des systèmes éducatifs des pays africains et, en cas de mise en œuvre adéquate par des stratégies centrées sur ces défis majeurs, une transformation radicale du système éducatif est possible. »

Cet événement a été modéré par Rebecca Stromeyer, patronne de l’entreprise berlinoise ICWE GmbH et fondatrice d’eLearning Africa, et par le Dr Benjamin Laag du BMZ, par ailleurs Chef du service de Coopération à l’ambassade de la République fédérale d’Allemagne à Abidjan (Côte d’Ivoire).

Leave a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*