Non classifié(e) / Opinions / Tendances

Comment les robots vont-ils changer le monde ?

Share this great news with your contacts!


De Bernadine Racoma de l’agence Day Translations.

Fini le temps où l’on comparait systématiquement les robots aux cyborgs, ces créatures métalliques armées, habitées par un humain ou véritables machines entièrement autonomes ayant forme humaine. Aujourd’hui, même le terme « Android » fait communément allusion au système d’exploitation mobile développé par Google. À présent, notre représentation classique du robot a disparu, car la plupart d’entre nous sait bien qu’il existe différentes formes et applications de la robotique.

Il ne s’agit plus uniquement d’une source d’inspiration pour les auteurs de romans de science-fiction, pour des films ou pour des émissions télévisées, car les robots cohabitent avec les hommes dans de nombreux contextes, même s’ils ne ressemblent cependant en rien à ceux décrits dans les œuvres de science-fiction. Nombre de personnes sont même convaincues qu’ils ont le pouvoir de changer le monde.

Les différentes applications de la robotique dans le monde réel

Les domaines d’utilisation des robots sont très variés. Comme mentionné plus haut, ils ne se limitent pas aux stéréotypes inventés par la littérature de science-fiction et par la culture pop. Les exemples suivants illustrent les utilisations les plus fréquentes auxquelles sont destinés les robots de nos jours.

  • Ligne de fabrication et d’assemblage :

Les processus de fabrication se sont automatisés dans de nombreux domaines et la robotique a pris une place importante dans cette automatisation. On peut citer en exemple le soudage, l’assemblage, la peinture, le transfert de pièces et la maintenance des machines. Lorsque la robotique intervient, les procédés de fabrication deviennent nettement plus efficaces et les résultats sont bien plus satisfaisants.

  • Exploration et navigation :

Certains lieux ou certaines situations sont jugés trop risqués pour l’homme. Les robots, capables de résister à différents environnements hostiles et par conséquent susceptibles d’exécuter des tâches impossibles à réaliser pour un humain, deviennent alors l’instrument d’exploration idéal. L’exploration des fonds marins et de l’espace en sont deux exemples parfaits mais les robots servent également aux missions de navigation et d’exploration militaires.

  • L’agriculture :

Des robots sont déjà opérationnels sur les cultures dans les établissements agricoles. Ils exécutent les tâches de plantation et de récolte automatisées, et réalisent également le tri et le conditionnement.

  • L’exosquelette :

Connu également sous le nom d’exosquelette motorisé, ou robotique, l’exosquelette est une sorte de « combinaison » robotisée composée de systèmes pneumatiques et hydrauliques, de leviers et de moteurs électriques, dont le but est généralement d’amplifier la force des membres. Ces machines augmentent la puissance de ceux qui les portent et leur fournissent une protection physique leur permettant d’effectuer des actions qui, autrement, ne seraient pas à leur portée.

  • La logistique en entrepôt :

Les robots sont également utilisés dans les entrepôts pour inspecter et déplacer les produits de manière sûre et efficace.

  • Opérations de recherche et de sauvetage :

Face aux catastrophes, les équipes de sauvetage ont également recours aux robots pour faciliter et accélérer la localisation d’éventuels survivants ou pour limiter les effets d’une catastrophe. Les sauveteurs font également appel aux robots pour surveiller une zone afin de déployer les meilleurs moyens d’action possibles.

  • Les technologies d’assistance :

La robotique d’assistance permet aux personnes ayant un handicap moteur ou souffrant de troubles mentaux de vivre de façon autonome. Il s’agit de moyens et de dispositifs d’assistance robotisés qui permettent de faciliter les déplacements et l’accessibilité des personnes handicapées.

  • Le remplacement des hommes :

Les robots peuvent remplacer les hommes dans des situations ou lors de tâches dangereuses. Effectuer des cascades lors d’un tournage ou servir de leurres pendant des opérations militaires sont autant de missions que peuvent remplir les robots.

Les avantages que présente l’utilisation des robots

Les robots présentent plusieurs atouts. Pour commencer, ils sont plus précis et plus réguliers que les humains. Or, la précision et la régularité sont des caractéristiques absolument indispensables dans l’industrie, en particulier lorsqu’on en vient à la production de masse. On peut attendre d’un robot qu’il effectue sans cesse le même mouvement pour découper ou assembler des éléments, ce que par ailleurs il accomplit considérablement plus vite.

Les robots présentent en plus l’avantage d’être infatigables, de sorte qu’ils peuvent fonctionner longtemps sans que la qualité du travail n’en souffre. Bien qu’ils présentent également des limites (ils peuvent être en surchauffe s’ils fonctionnent en continu), ils dépassent sans aucun doute les ouvriers de très loin dans le travail en termes d’endurance et de rigueur.

Un autre argument en faveur de l’utilisation des robots concerne le fait que seule une bonne ventilation et une régulation des taux d’humidité et de sécheresse de l’air de leur environnement leur est nécessaire pour fonctionner. Nul besoin de déjeuner, de chauffage ou d’air conditionné. À la différence des ouvriers, ils ne requièrent pas de lieu de travail qui ne soit pas dommageable pour leur santé ou qui ne présente aucun risque physique.

Et pour finir, les robots ne demandent aucun salaire, aucune prime ou toute autre forme de récompense. Pour toutes ces raisons, ils engendrent un coût bien moindre. Ils ne nécessitent que très peu de surveillance dans le travail et une maintenance périodique. De surcroît, ils peuvent fonctionner sur des sites dangereux comme par exemple des lieux exposés à des substances toxiques.

Les inconvénients liés à l’utilisation des robots

Mais l’utilisation de robots ne présente pas que des avantages, car les robots remplacent incontestablement les humains dans le travail. Les entreprises qui ont adopté l’automatisation par le biais de la robotique sont inévitablement amenées à supprimer les postes de certains de leurs employés. Certains affirment cependant que l’utilisation des robots par les entreprises sera à long terme bénéfique pour tout le monde. D’ailleurs, d’après les experts, les robots ne vont pas tout à fait remplacer le travail de l’homme. Dans un premier temps, même si certains perdent leur emploi, les avantages de la robotique sur les activités commerciales des entreprises pourront faire naître par la suite de nouvelles opportunités d’emploi. Il est toutefois nécessaire pour les employés d’améliorer leurs compétences afin de se doter des qualifications leur permettant d’accéder à des emplois plus complexes et moins répétitifs qui ne soient justement pas à la portée des robots. D’autres affirmeraient néanmoins que rien ne remplace des emplois qui disparaissent.

Le prix des robots est également un frein à leur mise en activité, car ils ne sont pas bon marché : ils requièrent l’apport d’un capital très élevé que peu d’entreprises peuvent s’offrir. La maintenance et les réparations (en cas de dommage ou de dysfonctionnement) entraînent d’inévitables coûts supplémentaires.

De plus, les robots devront attendre des avancées significatives en matière d’intelligence artificielle pour aller au-delà des programmes pour lesquels ils sont conçus. Quelle que soit la durée de leur service, ils ne progresseront jamais comme des ouvriers qui cherchent à apprendre de leurs expériences ou qui visent des promotions de poste leur permettant d’accéder à des positions plus élevées.

En outre, si la réalisation du projet n’est pas pensée jusqu’au bout, le travail des robots ne donnera pas les résultats escomptés. Les robots destinés à servir dans un hôtel conceptuel au Japon, par exemple, ont été un échec, non seulement en raison d’une mauvaise réalisation du concept mais également parce qu’ils ne fonctionnaient pas assez bien pour pouvoir séduire une clientèle internationale. En dehors de l’attrait de la nouveauté, ils ne présentaient aucun intérêt. Si au moins ils avaient été capables de traduire en différentes langues ou d’interagir comme le font Siri ou Alexa, mais ce ne fut même pas le cas. On ne leur demandait pourtant pas d’effectuer de tâches complexes comme des traductions techniques. Ils devaient simplement aller vers les clients, être un peu plus opérationnels et surtout être capables d’effectuer le travail pour lequel ils avaient été conçus.

Les robots peuvent être un soutien exceptionnel pour l’homme mais ils sont loin d’être parfaits. Lorsque leur mise en service créé des difficultés, elle peut entrainer des situations extrêmement délicates, en particulier depuis le recours massif à l’automatisation. Les ouvriers ont la faculté de stopper un processus de fabrication s’ils se rendent compte d’une erreur. Les robots, quant à eux, ne cesseront de faire ce pourquoi ils ont été programmés à moins d’être dotés d’un système de détection élaboré ou d’une intelligence artificielle capable de repérer un problème et de le résoudre de manière adéquate.

Les robots célèbres capables de changer le monde

Lorsqu’on en vient aux robots célèbres potentiellement capables de changer le monde, voici ceux qui sortent du lot :

  • RoboSimian également appelé Clyde :

Ce robot à plusieurs membres, développé par le Jet Propulsion Laboratory, a été présenté en 2013 au concours de robotique de la DARPA (Agence pour les projets de recherche avancée de défense aux Etats-Unis). Il a été élaboré de manière à être modulable, avec des jambes qui peuvent également servir de bras. Conçu pour répondre aux catastrophes, il peut se tenir sur deux jambes ou à quatre pattes grâce à ses membres multi-usage qui lui permettent de tourner une valve, de nettoyer des débris, de se diriger sur des terrains irréguliers ou encore d’ouvrir des passages.

Il s’agit d’une prothèse de main robotique imprimable en 3D et créée par Open Bionics. Les modèles peuvent être librement téléchargés et imprimés par quiconque dispose d’une imprimante 3D. Le fonctionnement de la prothèse peut être contrôlé par électromyogramme (EMG), examen qui détecte et enregistre l’activité électrique des nerfs et des muscles. Ada n’accomplit pas encore de miracles mais la simple idée de pouvoir concevoir sa propre main robotique, dont les mouvements peuvent être dirigés par l’activité des muscles, est déjà une grande avancée. De nombreuses possibilités s’ouvrent ainsi aux citoyens ordinaires qui peuvent également avoir accès à la robotique.

L’exosquelette motorisé Phoenix fait partie des technologies d’assistance. Il a été élaboré pour venir en aide aux personnes souffrant d’un handicap moteur. Spécialement conçu pour être léger et peu encombrant, cet exosquelette sophistiqué peut être porté la majeure partie de la journée, même en position assise ou allongée.

Robot développé par Softbank Robotics, Pepper est un robot de service capable de lire les émotions à partir des expressions du visage et du ton de la voix. Il peut être utilisé à des fins commerciales, privées ou éducatives. D’un point de vue commercial, il a été mis en fonction en tant que réceptionniste dans nombre de bureaux du Royaume-Uni et dans des centres médicaux au Japon. Véritable produit de consommation, il est actuellement en service dans des milliers de foyers japonais. Dans le domaine de l’éducation, il sert de robot de recherche et de formation dans les universités.

Il s’agit du rover envoyé sur Mars par la NASA. Il possède de nombreuses caméras utilisées pour la navigation, pour l’analyse des composants chimiques, pour éviter les obstacles, pour la spectrométrie d’absorption des rayons X, pour la mesure du taux de radiation et pour l’imagerie multispectrale et en vraies couleurs. Il est également équipé d’un grand nombre de détecteurs, d’un appareil de nettoyage de la poussière et d’un bras articulé de plus de deux mètres de long et muni d’une tourelle en forme de croix.

Voici comment les robots changent nos vies

Ils révolutionnent nos vies parce qu’ils nous aident à faire mieux (et avec une efficacité prodigieuse) et remplissent des tâches auparavant jugées difficiles ou impossible à réaliser. Les robots permettent de mieux faire face aux catastrophes, augmentent les capacités physiques des personnes, interviennent dans des domaines qui nécessitent des échanges sociaux et permettent de lancer des missions d’exploration au-delà des limites de notre planète.

La robotique ne se limite pas au secteur de la production et aux lignes d’assemblage. Elle s’applique également à la médecine, comme l’illustre l’exemple ci-dessus de l’exosquelette Phoenix, et à la chirurgie robotique. Les robots peuvent par ailleurs être affectés au service clientèle et remplir la fonction d’un réceptionniste à l’humeur toujours égale. De plus, ils se chargent des tâches estimées trop dangereuses pour les humains et pas uniquement sur les sites à niveau de radioactivité ou de toxicité très élevé. En effet, ils s’imposent également dans la sphère du show business. Disney par exemple a développé un robot pouvant effectuer le travail des cascadeurs.

Les changements qu’apportent les robots sont pour la plupart positifs. Même s’ils remplacent incontestablement les humains dans certains travaux, leur grande efficacité permet à son tour de booster l’activité économique et de créer de nouvelles opportunités de revenus pour les hommes.



Share this great news with your contacts!

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*