Aperçus de la conférence

Badges numériques : un changement radical pour la validation des compétences

Il n’existe, actuellement, pas de meilleur endroit pour discuter du développement de l’éducation et des compétences que l’Afrique. Le continent est confronté à des enjeux qui diffèrent de ceux rencontrés dans le reste du monde, mais qui offrent aussi des opportunités sans précédent.

Cette situation, combinée à la hausse rapide du niveau de vie et du développement technologique dans les pays africains et à un état d’esprit généralement ouvert à l’innovation, va permettre de faire émerger de nouveaux modèles d’éducation dans des pays où le soleil ne se cache pas pendant la moitié de l’année, comme c’est le cas en Finlande par exemple.

Pour avancer, le continent a toutefois besoin d’une large réserve d’individus qualifiés, capables de postuler à des emplois ou de lancer leurs propres entreprises. En l’absence d’une telle main-d’œuvre, le progrès sera plus limité. La réalisation de ces objectifs exige donc la présence d’un système éducatif solide qui commence dès les premières années de vie et ne prenne jamais fin grâce à la formation continue.

Le système éducatif formel ne peut pas, à lui seul, répondre à cette demande de professionnels qualifiés et ne devrait pas, non plus, avoir à le faire. Grâce aux opportunités qu’apporte le développement technologique, la quasi-totalité des informations et des connaissances existent déjà en ligne où elles peuvent être récupérées par ceux qui ont envie d’apprendre.

Personne n’échappe à l’apprentissage. C’est une conséquence naturelle de la vie. Nous avons tous bien plus de connaissances et de compétences que ce qui figure sur nos certificats et nos diplômes scolaires. Un employé de bureau peut s’avérer être un maçon talentueux formé « sur le tas » et un chauffeur de pousse-pousse posséder des compétences entrepreneuriales. Un professeur de mathématiques peut, quant à lui, être un expert en TIC.

À l’avenir, les micro-formations prendront le pas sur les grandes périodes d’apprentissage. Et le modèle évoluera vers une reconnaissance des compétences acquises sur le terrain et non à l’école, comme c’est encore largement le cas aujourd’hui.

OpenBadges est la première solution technologique orientée vers le futur modèle d’apprentissage. Il permet à n’importe qui de décrire et d’attribuer des compétences sous la forme de micro-certificats numériques.

« OpenBadges m’a aidé à me réorganiser et à tester mon niveau et mes connaissances. J’ai ainsi pu me tourner vers des compétences sur lesquelles je ne mettais pas l’accent autrefois. »

-Témoignage d’un utilisateur-

Chez SkillSafari, nous travaillons depuis 2014 à l’utilisation de badges pour la validation des compétences. Au fil des années, nous avons vu des employeurs, des écoles, des ministères, des ONG et d’autres prestataires de formation tester et apprécier cette nouvelle approche. C’est pourquoi nous mettons dorénavant exclusivement l’accent sur l’introduction de cette approche en Afrique avec nos partenaires locaux, afin de progresser vers la prochaine étape en matière d’éducation.

Les badges sont :

  • un moyen de mesurer et de valider des compétences professionnelles
  • une possibilité pour les individus de mieux comprendre les compétences dont ils ont besoin dans leur domaine de prédilection ou dans n’importe quel autre domaine qui les intéresse
  • une solution pour l’apprentissage numérique autonome
  • une approche de validation des compétences numérique, évolutive et fiable
  • la première solution à offrir des micro-certificats basés sur la reconnaissance d’apprentissages préalables sous une forme numérique.

« Je pensais tout savoir, mais j’ai réalisé que j’avais encore beaucoup de choses à apprendre et à développer ».

-Témoignage d’un utilisateur-

Le système des badges est basé sur une norme ouverte : les apprenants peuvent combiner plusieurs badges provenant de différents émetteurs pour raconter l’historique de leurs réalisations. Les badges peuvent être affichés là où les apprenants en ont besoin, que ce soit sur Internet ou sur papier, et peuvent être transmis à des tiers dans le cadre de la recherche d’un emploi ou de l’inscription à un établissement scolaire ou à une formation continue.

AVANTAGE DES BADGES

Les badges offrent de nombreux avantages à tous les acteurs impliqués dans le processus. L’outil permet, en effet, de valider des compétences existantes tout en rassemblant des données sur les compétences. Ces données peuvent ensuite être utilisées pour prendre des décisions sur l’offre de formation.

Le gros avantage du badge est que la technologie n’appartient pas à une seule organisation, mais qu’elle peut être partagée par tous. Dans le même temps, les prestataires de services ont travaillé dur pour s’assurer que les émetteurs de badges peuvent être vérifiés en permanence, ce qui en fait des outils très fiables.

L’utilisation des badges a eu une conséquence intéressante : l’expérience a montré qu’ils encouragent et motivent l’apprentissage autonome. Lorsque les critères définis dans les badges peuvent être satisfaits avec une quantité de travail raisonnable, un certain nombre d’utilisateurs se sentent motivés à rechercher le contenu correspondant auprès de leurs propres sources et à l’étudier de manière indépendante. Ce phénomène transforme l’utilisation des badges qui, en plus de leur fonction de mesure des compétences existantes, deviennent un outil d’apprentissage autonome.

« Cela a été une expérience exceptionnelle pour moi. J’ai dû aller vraiment dans le détail pour trouver des informations adéquates et efficaces à saisir. Cette expérimentation va certainement ouvrir la voie à un aspect innovant de l’éducation dans notre pays. »

-Témoignage d’un utilisateur-

SkillSafari est ravie de collaborer avec les organisateurs d’eLearning Africa en remettant des badges à tous les participants à la conférence ! Certains d’entre eux connaissent probablement déjà le principe. Aux autres, nous offrirons une première expérience des badges en espérant que cela permettra de diffuser le concept sur le continent. N’oubliez pas de vérifier vos e-mails après la conférence !

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*