Opinions

Plate-forme d’expérimentation en ligne à l’université britannique d’Égypte (BUE)

41496317Professeur Hani Ghali, Centre des technologies d’apprentissage émergentes (CELT), BUE

Les progrès notables enregistrés par les technologies de l’information et de la communication et les outils de développement associés, ainsi que la fiabilité croissante des connexions Internet, ont ouvert la voie à d’innombrables activités d’eLearning. Les enseignants se sont ainsi mis à réfléchir à de nouveaux modes d’eLearning interactifs non conventionnels et aux activités d’apprentissage associées. Parmi les nombreuses activités d’apprentissage interactives, l’expérimentation en ligne est considérée comme une des stratégies d’eLearning les plus efficaces une fois que les connaissances pratiques sont acquises.

L’expérimentation en ligne, le test en ligne et la vérification à distance, ainsi que la simulation basée sur Internet, sont des exemples typiques de thèmes de recherche et développement stimulants qui peuvent transformer n’importe quel lieu disposant d’une connexion Internet en un laboratoire dans lequel les étudiants peuvent réaliser différents types d’expériences en utilisant des capacités standard de navigation sur Internet.

Toutefois, contrairement aux laboratoires traditionnels, dont la disponibilité est limitée par les horaires d’ouverture de l’établissement, l’expérimentation en ligne offre aux étudiants la possibilité de réaliser les exercices et les travaux qui leur ont été confiés à tout moment et n’importe où. Une telle installation en ligne constitue donc un support d’apprentissage permanent que les étudiants peuvent utiliser lorsqu’ils étudient en dehors des heures d’ouverture du campus.

L’expérimentation en ligne est également une solution économiquement intéressante pour les universités surpeuplées pour lesquelles la mise en place d’équipements de laboratoire en quantité suffisante représente un sérieux dilemme financier. En outre, pour les campus dont les horaires d’ouverture sont limités, l’expérimentation en ligne est une option attractive si l’on tient compte de la présence limitée des étudiants sur le campus. L’expérimentation à distance peut également être considérée comme un outil d’apprentissage indispensable en cas de procédure d’urgence.

Ces dernières années, l’université britannique d’Égypte (BUE) a participé à l’élaboration d’installations d’expérimentation et de test en ligne dans le cadre du projet TEMPUS-EU. Différents types d’expérimentations basées sur Internet ont été créés pour les étudiants de premier cycle. Elles comprennent notamment : a) l’expérimentation basée sur des simulations en ligne dans le domaine des « systèmes de communication » et b) l’expérimentation en ligne pour des modules « électricité et magnétisme ». Ces expériences en ligne ont été intégrées au cursus dans le cadre des évaluations des modules, et le feed-back des étudiants montre un engagement accru qui, dans certains cas, a atteint des niveaux sans précédent.

L’interface élaborée pour l’expérience (fig. 1), c’est-à-dire l’écran qui s’affiche dans le navigateur de l’étudiant, comprend généralement : a) des zones de texte pour saisir des données, b) des sélecteurs ou des boutons de commande pour les paramètres d’entrée des expériences, c) des graphiques ou des tableaux pour afficher les résultats et d) une vidéo en streaming pour contrôler les résultats de l’expérience et permettre aux étudiants de visualiser et d’enregistrer les mesures de l’expérience.

Un des principaux obstacles rencontrés dans les premiers stades du développement de ces installations à la BUE concernait l’obligation pour les « étudiants » d’utiliser des ordinateurs pour réaliser les expériences en ligne. Ce problème était principalement dû à la technologie de développement utilisée qui limitait la mobilité des applications de test en ligne.

Réalisant la place croissante que tiennent les appareils portables dans les modes d’eLearning, la BUE a adopté de nouvelles technologies de développement qui permettent d’utiliser n’importe quel appareil portable (smartphone, tablette, ordinateur portable) pour réaliser les expériences en ligne au moyen d’un navigateur Internet standard. La plate-forme mise au point prend en charge différents systèmes d’exploitation tels qu’Android, iOS ou Windows pour la réalisation des expériences en ligne, ce qui permet aux étudiants de disposer d’une application d’expérimentation totalement portable.

Les expériences en ligne ne concernent pas uniquement les étudiants de premier cycle, mais aussi ceux de deuxième cycle. Pour les étudiants de premier cycle, plusieurs expériences en ligne ont été créées sur les thèmes suivants : « électricité et magnétisme », « analyse des signaux » et « mécanique des machines ».

La présence, à la BUE, d’une telle technologie et des capacités techniques associées offre au personnel la possibilité d’élaborer des expériences en ligne personnalisées pour améliorer les compétences et les connaissances des étudiants, ce qui devrait se refléter dans la qualité des diplômés de l’université.

De plus, un système de réservation en ligne connecté aux dossiers d’information des étudiants est en cours d’élaboration pour gérer l’accessibilité à la plate-forme d’expérimentation. Il permettra aux étudiants de réserver des plages horaires pour l’expérience souhaitée et à l’enseignant de contrôler les performances des étudiants pendant la session. Des fonctions de notation et de feed-back seront également intégrées à la plate-forme.

Enfin, différents modes potentiels sont en cours d’évaluation pour les sessions d’expérimentation en ligne. Ils pourraient notamment inclure : un seul étudiant, un enseignant réalisant une démonstration à un groupe d’étudiants ou un étudiant seul avec un enseignant pour l’aider, ce qui offrirait aux étudiants des possibilités similaires à celle d’un laboratoire typique.

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*