Aperçus de la conférence

Moodlerooms, le LMS optimisé

moodlerooms092Phillip Miller est vice-président international des services Open Source chez Blackboard. Il travaille dans cette société et dans le secteur des Moodlerooms, principal produit éducatif open source de Blackboard, depuis plus de 10 ans. Phillip travaille avec 1 500 clients Moodle à travers le monde et participe à l’élaboration de la feuille de route de cette plate-forme open source, afin de permettre aux entreprises d’atteindre leurs objectifs d’enseignement et d’apprentissage. Open source signifie que chaque client a accès au LMS le plus utilisé au monde, et qu’il peut le modifier en fonction de ses propres besoins.

Par Christina Gómez Echavarría

« L’open source est essentiel dans l’éducation. Je pense que la philosophie de l’open source est très proche de la philosophie de la recherche ouverte, de l’interaction ouverte et du dialogue ouvert dans l’éducation », explique Phillip, qui apprécie que l’enseignement soit le fait d’enseignants et l’apprentissage celui d’étudiants. Moodle joue cependant le rôle d’outil, de véhicule, pour simplifier l’éducation dans le monde d’aujourd’hui. « Notre vision de l’éducation s’illustre dans la manière dont nous aidons les enseignants et les étudiants sur le terrain pour leur offrir de meilleures expériences d’enseignement et d’apprentissage ».

Un des tout derniers outils mis à disposition dans les Moodlerooms est appelé « X-Ray Learning analytics ». Lorsque des enseignants font cours dans une salle de classe, ils sont capables de savoir, en temps réel, quels sont les élèves qui écoutent, qui participent ou qui ne font rien. Cela semble impossible à faire dans une salle de classe virtuelle. Avec X-Ray Learning Analytics, les enseignants disposent de plusieurs indicateurs sur les étudiants qui portent, par exemple sur le niveau d’activité et de participation mais aussi sur la quantité de réflexion critique échangée dans les chat rooms privés des étudiants. Grâce à ces données, le programme peut prévoir les niveaux d’activité et même suggérer des notes finales pour chaque étudiant.

« Dans son désir de devenir un leader mondial de l’éducation, Blackboard a réalisé que pour avoir un impact dans ce secteur, il faut suivre le mouvement. Aucune autre entreprise au monde n’est aussi impliquée dans la technologie de l’enseignement et de l’apprentissage et ne met autant d’énergie et de poids commercial derrière ses idées. C’est dans cette direction que nous souhaitons aller, simplement pour réussir à franchir une nouvelle étape dans le développement du LMS », note Phillip. Le vice-président sait bien que contrairement à une simple entreprise de création de logiciels, les équipes de Blackboard et de Moodlerooms (depuis le bureau d’étude jusqu’aux groupes de réflexion en passant par les responsables produits) doivent constamment communiquer avec leurs clients pour s’assurer que ceux-ci ont tout ce qu’il leur faut. « Nous disposons de nombreux services qui gravitent autour de l’enseignement et de l’apprentissage et qui s’efforcent de dépasser la technologie pour mettre l’accent sur la mise en œuvre concrète de processus et de procédures permettant aux étudiants de mieux réussir et aux programmes d’être plus efficaces ».

« Notre vision de l’éducation s’illustre dans la manière dont nous aidons les enseignants et les étudiants sur le terrain pour leur offrir de meilleures expériences d’enseignement et d’apprentissage ».

Phillip explique qu’il y a 10 ans, les logiciels LMS comme Moodle et Blackboard Learn étaient considérés comme un luxe. Aujourd’hui, il est tenu pour acquis que les établissements et les universités doivent disposer d’une certaine forme de LMS. Dans ce contexte, le véritable objectif de Blackboard et Moodle est d’aller au-delà du simple développement de technologies et de logiciels pour tenter de prévoir l’avenir de l’éducation. « L’étape suivante, pour nous, consiste à progresser vers un véritable suivi des compétences qui ne passe pas systématiquement par des diplômes, des savoirs et des heures passées dans une salle de classe. Je pense qu’à l’avenir, nous verrons les gens se concentrer davantage sur certaines compétences précises qu’ils souhaitent acquérir pour se préparer à occuper un emploi », explique Phillip. C’est pour cette raison que Blackboard n’est pas destiné uniquement aux établissements d’enseignement, mais aussi aux entreprises qui veulent donner à leurs salariés des compétences spécifiques. Blackboard doit également vérifier que les apprenants acquièrent ces compétences et s’efforcer d’en assurer le suivi. « L’avenir réside dans l’analyse, dans la personnalisation de l’enseignement et dans la possibilité pour les gens de suivre des formations dans de multiples universités ou villes. Nous essayons de voir plus loin que le simple LMS. »

Pour en savoir plus sur le Moodlerooms, ne manquez pas la conférence eLearning Africa 2016 du 24 au 26 mai 2016 au Caire. 

 

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>